Catégories
Non classé

La commune en bref

La commune de Lacapelle-Ségalar est bornée au Nord par celle de Saint-Martin-Laguépie ; au Sud par celle de Saint-Marcel-Campes ; à l’Est par Laparrouquial ; à l’Ouest par le territoire communal de Bournazel.

La limite Nord est marquée par le Ruisseau d’Aymer, et une partie de la limite Est par le Ruisseau de Malfresié. Le Ségala du Rouergue, auquel l’étendue de la commune appartient et en forme une des extrémités, est constitué de plateaux cristallins s’élevant d’Ouest en Est.

Le Ségala a été, depuis des temps assez anciens, une région minière (argent, cuivre, fer, plomb). Les grès quartzeux, que l’on observe particulièrement dans la région de Salles et de Monestiés, existent également dans le vallon du Ruisseau d’Aymer (BASTIE, D.C.D.T., II, 199).

Sur ces terres pauvres, la culture du seigle (plante de la famille des graminacées du type secale) a longtemps eu la prédilection, remplaçant ainsi le blé dont le rendement aurait été moindre. Le toponyme de la commune a été formé sur le substantif capèla « chapelle », auquel on a ajouté Ségalar, qui est la « terre à seigle » (NEGRE, Les noms de lieux du Tarn, § 257 et 201).

La superficie de la commune est de 683 ha et l’altitude moyenne de 355 m. Celle-ci est de 208 m à l’extrémité Nord-Est (ruisseau d’Aymer). Elle est de 278 m près de la Gamassarié, de 282 m à la Baïrié, de 307 m à proximité de la Bastoulié, et de 311 m au Communal. Elle passe à 324 m à les Taillades, à 335 m à la Gacharié, à 349 m au Claux. Les points les plus élevés sont près de la limite Est, avec 369 m, 377m, 432 m, 438 m et 441 m.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *